Améliorez le référencement naturels de vos sites internet avec Communiqué de Presse Gratuit !
Si vous avez un ancien compte (2013), cliquez sur "mot de passe oublié" et restituez votre espace d'administration

Bûche de bois compressée : quelle essence choisir, pour quelle utilisation ?


Le chauffage au bois est depuis toujours considéré comme le plus économique et le plus écologique des combustibles. Il est indispensable pour l’utilisateur à la recherche de bûches de bois compressées de choisir une essence de bois de qualité qui répondra à ses attentes.


Une étude menée par l’ADEME et par des organismes majeurs de la filière bois (UCFF, FIBOIS, CTBA/FCBA et CRITTBOIS) a démontré qu’entre les différentes essences de bois : essences d’arbres feuillus et essences d’arbres résineux, le pouvoir calorifique est le même. Puisqu’il s’agit d’un bois sec, l’essence de bois a donc moins d’importance que pour le bois conventionnel.


D’après cette même étude, le taux d’humidité des bûches constitue la donnée primordiale lors de l’achat de bois de chauffage. En effet, le taux d’humidité a une incidence forte sur le pouvoir calorifique du bois. Néanmoins, à ce jour, il n’existe aucune norme obligatoire en la matière.


Si l’utilisateur est à la recherche d’un fort pouvoir calorifique, d’un allumage facile et d’une montée rapide en température, il optera pour une bûche composée d’essences d’arbres résineux (mélèze, pin, sapin, douglas, acacia ou épicéa). En raison de son faible taux d’humidité, la bûche composée d’essences d’arbres résineux offrira peu d’encrassement, un taux réduit d’émissions de particules mais aura pour désavantage de brûler rapidement.


Pour une combustion longue et rapide avec un dégagement de chaleur durable et un pouvoir calorifique minime, l’utilisateur optera au contraire pour une bûche conçue à partir d’arbres feuillus durs ou tendres (châtaignier, orme, hêtre, frêne, chêne, bouleau, charme, aulne ou peuplier).


Les bois feuillus durs de type chêne, érable, frêne, charme, hêtre ou orme bénéficient d’une combustion lente, d’un excellent pouvoir calorifique tout en produisant plus de braises. Il s’agit, à l’heure actuelle, du meilleur bois pour le chauffage sur le marché.



     0.0/5 pour 0 note
Nombre de commentaires : 0 - Nombre de visites : 0 - Date de validation : 19-02-2014
Signalez un pb avec cet articleReporter un problème   |   Ecrire un commentaire / Noter cet articleCommentez et notez cet article